imprimer
Chariots industriels
Mai  2016

La série de normes sur la sécurité prochainement référencée au JOUE.

Le comité technique européen CEN/TC 150 s'est réuni à Rome au mois d'avril 2016, avec la participation des délégations venant d'Allemagne, de Finlande, de France, d'Italie, du Royaume-Uni et de Suède.

Cette réunion a été l'occasion de lever les derniers freins vis à vis de la solution, pourtant déjà approuvée par les membres du CEN, qui permet à la série des EN ISO 3691 concernant la sécurité des chariots industriels d'être publiée au Journal Officiel de l'Union Européenne. En effet, les prescriptions concernant la notice d'instruction, intégrées dans toutes les parties de cette série, ont fait l'objet d'une plainte de la part du Danemark en tant qu'obstacle au libre-échange. La nouvelle version de la norme exclut les prescriptions litigieuses de la norme pour son application en Europe. La France qui, par le biais du secrétariat de l'UNM, a largement contribué à la rédaction rigoureuse des textes insérés dans les projets a été remerciée en séance pour l'aide fournie.

Un autre point de discussion concernait une proposition de l'Italie de développer une norme sur l'utilisation de chariots munis de fourches pour le transport de charges oscillant librement en lieu et place des classiques palettes. Les délégués italiens s'inquiètent en effet de cet usage répété des chariots pour lesquels ils ne sont pas initialement conçus et qui risque de présenter de graves problèmes de stabilité. Les représentants des constructeurs présents ont rappelé que la norme concerne la sécurité des produits et que la gestion et l'interdiction de telles pratiques ressort de la mission des pouvoirs publics.

Enfin les représentants des autorités publiques ont donné leur accord sur le développement d'une norme concernant les moyens de retenue pour les chariots industriels. La ceinture de sécurité, même si elle est largement répandue, ne constitue pas forcément le système le plus sûr pour des utilisateurs ayant à monter et descendre quotidiennement de nombreuses fois de leur machine et donc enclin à ne plus la verrouiller. La France contribue largement à cette future norme qui s'appuiera sur les résultats d'une étude de l'INRS démontrant que d'autres systèmes comme le portillon donnent des résultats très encourageants.

 

Crédit photo : Manitou

Ces travaux vous intéressent, contactez-nous.

retour haut de page