imprimer
Robinetterie industrielle
Novembre  2016

Actionneurs électriques et réducteurs : deux sujets portés au plan international à l'initiative des pays asiatiques, principalement Chine et Corée. Attention à la cohérence avec les normes européennes existantes sur ces composants.

Le comité international ISO/TC 153 et deux groupes de travail se sont réunis à Tokyo du 11 au 14 octobre 2016. Le Japon, pourtant très impliqué dans les travaux ISO, n'avait pas accueilli ce comité depuis février 2000.

Une session active pour le groupe de travail sur les actionneurs et leurs attachements qui, à l'issue de sa réunion, a présenté une version révisée, des normes sur le raccordement des actionneurs multitours (ISO 5210) et à fraction de tour (ISO 5211) avec un objectif de publication au premier trimestre 2017. Ce même groupe a mis au point un avant-projet, co-géré par la Chine et la Corée, sur les actionneurs électriques. Le comité technique a salué l'important travail effectué pour assurer la cohérence de ce projet avec les normes régionales existantes, notamment l'EN 15714-2.

Normaliser les réducteurs intéresse aussi la Corée qui a fait une proposition dans ce sens. Surveiller la cohérence des prescriptions ISO et européennes est indispensable, des travaux similaires ont été initiés en Europe en 2015. Une norme commune "EN ISO" pourrait être envisagée, si les européens l'acceptent.

Les délégués présents ont été informés que la norme pour les robinets utilisés dans l'industrie chimique (ISO 19240) est techniquement stabilisée. Sa publication est prévue en 2017.

Le comité technique a décidé de lancer une réflexion auprès des pays membres pour recueillir leurs besoins en nouvelles normes. Le résultat sera un point fort de la prochaine réunion qui aura lieu en Allemagne le 13 octobre 2017.

En clôture de la réunion, le comité a chaleureusement remercié Alexandre Popa (Pentair) pour son implication depuis 2004 à la présidence du comité technique. Jacques Peterschmitt (KSB) prend le relais, en s'appuyant sur le secrétariat français UNM.

 

Ces travaux vous intéressent, contactez-nous.

Crédit photo : DR.

retour haut de page