imprimer
Comité Directeur
Février  2017

Les membres du Comité Directeur de l'UNM, réuni le 1er décembre 2016, ont pris connaissance du bilan des actions menées en 2016 et donné leur accord sur les grandes orientations 2017.

2016 : une production conforme aux prévisions

La production attendue représente 863 étapes sur 834 initialement prévues : 286 projets soumis à enquête publique (EP), 263 documents normatifs publiés (PUB), 314 documents préparés pour remise maquette (RM), étape du processus normatif intermédiaire entre enquête publique et publication, qui permet à l'AFNOR de consulter le délégué interministériel aux normes pour s'assurer qu'il n'existe pas d'opposition fondamentale de l'administration à l'adoption du texte.

Ces 863 documents concernent 635 sujets différents (certains projets ont passé plusieurs étapes dans l'année), dont 22 % sont nouveaux et donc 78 % concernent la maintenance du parc de normes. La révision régulière des normes est incontestablement un atout du système français de normalisation. En effet, la qualité du parc de normes est liée à plusieurs facteurs dont la cohérence, l'adéquation avec l'état de l'art et la prise en compte de l'évolution des différents concepts évoqués dans chaque norme. Cette modernisation du parc se traduit par un nombre important de normes mises en révision mais également par des annulations de normes. Conséquence de ces actions de maintenance : sur les 4 007 normes NF du parc, 63 % ont moins de 10 ans.

En support à ces activités, une nouvelle plateforme d'information et de consultation Norm'info a été mise à disposition par AFNOR. Ce nouveau site permet de suivre les travaux en temps réel, de donner son avis lors des enquêtes publiques et de suivre l'homologation, voire le réexamen ou les annulations des normes. Une nouvelle base de données interne UNM a été validée pour disposer d'un processus encore mieux intégré.

2016 : la France attire moins

En 2016, l'UNM a organisé 219 réunions de commissions UNM ou de groupes de travail associés. Au plan international, 556 réunions (257 CEN et 299 ISO) ont eu lieu dans le domaine de compétence de l'UNM, dont 13 % se sont déroulées en France (24 % en 2015 et 21 % en 2014), conséquence des événements terroristes de la fin d'année 2015.

L'étude conduite sur les lieux des réunions CEN et ISO en 2016 dans le domaine de compétence de l'UNM montre qu'au niveau européen, sans surprise, la première place est remportée par l'Allemagne avec 85 réunions. L'ordre de grandeur en France est légèrement inférieur avec 60 réunions, ces deux pays ayant accueilli à eux seuls 56 % des réunions CEN. Au niveau international, 3 pays ont accueilli à part égale le plus de réunions : 40 réunions ont eu lieu en Allemagne, en Chine et aux États-Unis.

Autre indicateur de l'influence française à l'international : la gestion par la France d'instances de normalisation internationale constitue un levier d'action important. En assurant le secrétariat de 12 comités ou sous-comités techniques ISO et 9 comités techniques CEN pour le compte des professions de la mécanique et du caoutchouc, l'UNM contribue à cette politique d'influence française à l'international. Le secrétariat de 3 nouveaux groupes de travail a également été confié à l'UNM dans le domaine du soudage, des groupes électrogènes et des poudres métalliques utilisées en fabrication additive.

L'audit ISO 9001 version 2015 de l'UNM tenu en octobre 2016 s'est conclu par l'octroi de cette nouvelle certification assortie d'un commentaire général : l'UNM démontre assurément son aptitude à satisfaire ses clients et à améliorer son SMQ, en cohérence avec ses orientations stratégiques et dans une approche de maîtrise des risques.

2016 : des contributions orientées vers l'industrie du Futur

L'UNM a contribué aux réflexions menées dans le cadre de l'Industrie du Futur. C'est un des axes de la stratégie française de normalisation 2016-2018. L'UNM contribue au Groupe d'Impulsion Stratégique "Industrie du Futur" créé par AFNOR. En outre, la feuille de route normalisation de l'Alliance pour l'Industrie du Futur publiée en octobre 2016 contient deux axes majeurs pour l'UNM : la robotique collaborative et la fabrication additive.

L'UNM a participé activement aux instances de pilotage du Système Français de Normalisation (SFN), CCPN et GTP, et aux travaux des comités stratégiques AFNOR COS IBEM (Ingénierie, Biens d'Équipements et Matériaux), SST (Santé et Sécurité au Travail),... Elle a contribué à la rédaction des nouvelles règles pour la normalisation française (RNF).

2017 : une production en augmentation

L'augmentation du programme de travail se poursuit : 1 709 sujets sont inscrits en 2017 pour 1 606 en 2016 et 1 576 en 2015. 60 % correspondent à des activités internationales ISO. Les 9 % de sujets purement français correspondent à la maintenance des normes nationales.

Les membres du comité directeur ont confirmé les grandes orientation 2017 pour l'UNM : élaborer les normes attendues par les acteurs économiques en soutien à la compétitivité des entreprises, développer l'attractivité du bureau de normalisation pour les acteurs économiques, élargir la représentativité des commissions, accompagner la dynamique du Plan Industrie du Futur et renforcer la présence française à l'international.

2017 : l'UNM fêtera ses 40 ans

Le Comité directeur a décidé que l'UNM tiendra la réunion publique de son Assemblée générale le 16 juin 2017, à l'auditorium de la Maison de la mécanique et fêtera à cette occasion ses quarante années d'existence. Cet anniversaire sera l'occasion de se remémorer les évènements majeurs qui ont marqués la normalisation au cours de cette période, mais aussi d'avoir un regard prospectif sur son avenir. Un évènement à ne pas manquer.

retour haut de page