imprimer
Machines d’emballage
Avril  2017

Le mouvement d'internationalisation des travaux européens se confirme dans le domaine de la sécurité des machines. Après les machines pour plastiques et caoutchouc, l'Europe pourrait renouveler l'expérience pour les machines d'emballage.

Le comité européen CEN/TC 146 s'est réuni le 10 mars 2017 à Milan.

Autour de la table, l'Allemagne, la France, l'Italie, le Royaume-Uni et la Suède. Un observateur américain s'est joint à cette réunion afin d'éclairer les européens sur le besoin exprimé par les Etats-Unis de disposer d'un comité technique international pour la normalisation des machines d'emballage. En un mot, profiter de l'expérience acquise avec les normes européennes en place pour les reprendre intégralement ou les revoir avec une vision internationale tout en gardant une maîtrise européenne des travaux face à la Chine.

Les délégations présentes, soucieuses de la pérennité des travaux, veulent avoir l'assurance que l'Italie, qui pourrait profiter de sa position de leader du comité européen pour porter la proposition au plan international, dispose des ressources nécessaires. Si tel n'était pas le cas, le comité-membre allemand s'est porté candidat à l'animation du futur comité.

En ce qui concerne le programme de travail en cours, un nouveau sujet sur l'efficacité des machines d'emballage a été préinscrit. Les groupes font progresser les normes en révision. Ainsi, les machines à mandrin flexible vont être intégrées dans le domaine d'application de l'EN 415-3 qui traite des machines à former, remplir et sceller. De même, pour les machines de cartonnage dans l'EN 415-7 qui spécifie les exigences relatives aux machines de groupe et d'emballage secondaire.

 

Crédit photo : Newtec.

retour haut de page