imprimer
Caoutchouc
Juin  2017

S'il existe de très nombreux documents diffusés à travers le monde, sur la composition des émissions produites par l'industrie manufacturière du caoutchouc, l'exercice d'analyse et de synthèse n'avait encore jamais été réalisé.

C'est désormais chose faite avec la publication du rapport technique international ISO/TR 21275, repris dans la collection des normes françaises sous forme de fascicule de documentation. Document de synthèse globale sur l'ensemble de la composition des fumées émises lors du processus de fabrication du caoutchouc, il servira de base à l'élaboration d'un ensemble de normes destiné à qualifier et quantifier les substances chimiques dangereuses auxquelles les ouvriers des usines de production d'articles en caoutchouc peuvent être exposés, afin de pouvoir identifier et atténuer les risques potentiels pour leur santé. Il atteste de la nécessité d'élaborer des méthodes reproductibles. Il a aussi vocation à aider les organismes qui d'ores et déjà voudraient entamer des travaux sur le sujet.

En préambule, il convient de préciser que le procédé global de production pour la fabrication de la majorité des produits en caoutchouc peut se résumer de manière rapide en trois étapes principales et subséquentes :

  • un mélangeage contrôlé des ingrédients afin d'obtenir un "mélange" caoutchouc,
  • une mise en forme du mélange selon le résultat souhaité,
  • une "vulcanisation", également appelée "réticulation" ou "cuisson" du mélange pour que ses propriétés et sa forme soient permanentes et stabilisées.

Le rapport ISO s'est concentré uniquement sur les aspects liés à la composition chimique des fumées de caoutchouc émises sur l'ensemble de ces étapes.

L'analyse documentaire réalisée a démontré que ces fumées ont une composition multiple, tant en termes de types de composés chimiques présents (généralement, plus de 30 pour un mélange caoutchouc type) que dans la forme physique (par exemple, gaz, composés volatils et aérosols) qu'ils revêtent. Elle a également révélé comment les évolutions de la technologie au cours de ces 40 dernières années ont modifié la composition des fumées et amélioré le niveau de protection des travailleurs de l'industrie du caoutchouc.

Si les fumées de caoutchouc sont composées de substances chimiques dont les sources et origines peuvent être très variées, cette étude a également indiqué que la forme physique sous laquelle elles existent en milieu industriel peut être influencée par le type de procédé et la température de mise en œuvre.

Les études présentées dans ce rapport attestent qu'il est difficile, même lorsque la composition détaillée du mélange caoutchouc traité est connue, d'établir une liste prédictive des espèces susceptibles d'être présentes dans ces fumées de procédés. Il n'est donc pas facile de fournir une évaluation exhaustive, dans la mesure où de nombreuses variables influencent la composition de celles-ci.

Cela est principalement dû au fait que l'on ne saurait considérer les fumées émises par le caoutchouc comme une entité chimique unique, mais comme un mélange complexe d'espèces chimiques variant selon la composition du mélange caoutchouc, les procédés utilisés lors de sa production et les températures auxquelles il est exposé au cours de ces procédés.

 

Pour acheter le fascicule de documentaion : FD ISO/TR 21275.

Pour visualiser un extrait du fascicule de documentaion : FD ISO/TR 21275.

 

retour haut de page