imprimer
Matériels de soudage au gaz
Juin  2017

Le président du comité technique fait jouer une clause peu utilisée des directives ISO et tranche en faveur de l'ajout de vannes et robinets automatisés dans la norme des centrales de détente pour la distribution d'acétylène.

L'ISO/TC 44/SC 8 s'est réuni le 28 avril 2017 à Londres à l'invitation du comité membre anglais. Cette réunion a permis aux délégations allemande, américaine, anglaise, française, italienne et japonaise de faire valoir leurs positions sur les sujets en cours.

Le commentaire allemand reçu dans le cadre de l'enquête sur la révision de l'ISO 14114 relative aux centrales de détente pour la distribution d'acétylène a de nouveau été débattu au cours de la réunion. L'ajout de vannes de fermeture automatique actionnées par pression et de robinets de fermeture commandés à distance dans la liste des dispositifs de limiteur de pression, n'a pas obtenu le consensus nécessaire. La France, opposée à cet ajout, a fait valoir ses arguments. Un vote a été organisé en séance auprès des six délégations présentes. Aucune majorité en faveur ou contre cet ajout n'a pu se dégager : deux votes pour (Allemagne et Etats-Unis), deux votes contre (France et Italie) et deux abstentions (Japon et Royaume-Uni). Le président allemand du sous-comité, considérant que la demande n'induisait pas de risque, ni de désavantages économiques et que les règles ISO étaient respectées, a tranché en faveur de l'ajout de ces dispositifs dans le projet qui sera soumis au vote avant publication. Cette décision s'est appuyée sur une disposition des directives ISO qui ouvre la possibilité au président d'une instance de décider des suites à donner à des observations techniques, en concertation avec le secrétaire et le chef de projet.

Autre temps fort de la réunion : la proposition italienne de normaliser les détendeurs de canalisation. Le principal point à l'encontre de ce projet portait sur le fait que les points de raccordement étaient traités dans le même document. Le comité technique a finalement statué sur une séparation en deux normes : l'une traitant des détendeurs de canalisation et l'autre des points de raccordement. César Jubert (Air Liquide) a été nommé chef de projet pour la seconde. Un nouveau groupe de travail sera constitué pour développer ces deux normes. Il reste à en nommer l'animateur.

 

Crédit photo : Air Liquide.

retour haut de page