imprimer
Machines pour caoutchouc
Juillet  2017

Le comité technique international ISO/TC 270, réuni à Berlin, le 19 mai 2017 a rassemblé 23 délégués représentant 9 pays. Leur tâche : passer en revue le programme de travail et assigner des priorités. Deux sujets sont retenus : systèmes de bridage et extrudeuses.

Quatre jours de réunions ont été nécessaires pour dépouiller les 402 commentaires reçus à l'issue de l'enquête sur le projet ISO/DIS 20430 relatif aux prescriptions de sécurité des machines de moulage par injection pour les matières plastiques et le caoutchouc. Basé sur la norme européenne EN 201, ce projet a exclu le bridage magnétique de son domaine d'application malgré l'opposition de la France à cette décision. Les délégués français ont dû négocier pour que le sujet ne soit pas reporté à l'issue des travaux sur les extrudeuses. Ils ont mis en avant un manquement grave pour la sécurité des opérateurs, alors même que les machines verticales sont couvertes par la future norme ISO. Argument de poids puisque les autres délégués européens ont rapidement été convaincus du bien-fondé de la position française. Ce soutien européen accompagné de celui du Canada et du Japon, rassurés par l'existence d'un avant-projet élaboré par les experts français du bridage magnétique, ont fini par faire plier les délégués américains bien soutenus par les Chinois. Précisons que ces deux pays ont établi un accord de jumelage pour le secrétariat du groupe sur les extrudeuses.

 

Crédit photo : Staübli.

retour haut de page