imprimer
Machines de génie civil
Septembre  2017

Pour la première fois, le CEN/TC 151 a organisé sa réunion conjointement à celle du CEN/TC 196 qui traite des machines pour mines souterraines : une partie de l'ordre du jour était ouverte aux délégués des deux comités.

En 2016, les deux comités avaient souhaité trouver une solution pour travailler de façon coordonnée sur des sujets tels que les machines utilisées en souterrain ou les machines de forage. Le même souci concernant les recouvrements des sujets existe au plan international, une Task Force de l'ISO/TMB a été créée pour résoudre ces conflits. Il semblerait que le médiateur désigné par le CEN proposera de s'aligner sur les solutions retenues par l'ISO. Les membres du CEN/TC 151 sont réservés sur cette conclusion probable, les objectifs européens pouvant diverger des questions internationales.

Si certains groupes, en recherche d'animateurs, semblent freinés dans la finalisation de leurs projets, tels le groupe 6 "Machines de second œuvre" ou le groupe 8 "Machines pour la production, le transport et la mise en place du béton", a contrario les travaux des autres groupes avancent.

Le groupe 1 a un programme chargé. Il doit traiter les nombreux commentaires reçus sur les projets de révision des treize normes sur la sécurité des engins de terrassement (EN 474-1 à 13), tout en procédant à la préparation d'amendements sur la visibilité ou les attaches rapides pour rendre applicables les exigences correspondantes dans les meilleurs délais.

Les travaux du groupe 3 "Machines de forage et de fondation" progressent en particulier sur une meilleure précision des prescriptions relative à la protection des organes mobiles de travail (amendements aux normes EN 16228-1 à 7).

Pour le groupe 9, en charge de la sécurité des machines et installations pour le concassage, criblage, triage, lavage, recyclage, les projets prEN 1009-1 à 5 sont techniquement prêts pour enquête. Grâce aux données factuelles fournies par l'INRS, aux retours d'expérience des utilisateurs et à un échange positif avec les constructeurs, les opérateurs pourront apprécier les évolutions positives de ces projets.

 

Crédit photo : Mecalac.

retour haut de page