imprimer
Engins de terrassement
Septembre  2017

Un engagement récompensé : les travaux prioritaires pour la France, comme la visibilité (ISO 5006) ou la sécurité des engins de terrassement (alignement de la série ISO 20474 avec les exigences européennes), ont progressé.

Cinquante délégués de quatorze pays étaient réunis entre le 11 et le 15 juin 2017 à Hiroshima pour faire le point sur les travaux en cours et définir les sujets à traiter dans le futur par l'ISO/TC 127 et ses quatre sous-comités (SC).

La Chine a de nouveaux sujets à proposer. Elle demande la création d'un nouveau sous-comité afin de traiter d'un protocole de communication machine-accessoires, mais aussi machine-machine et machine-base. Cette création n'a pas été acceptée dans l'immédiat s'agissant d'un sujet horizontal, mais chacun est invité à approfondir la réflexion. Le groupe ad hoc créé par le sous-comité 3 afin de faciliter les échanges entre les animateurs permettra aussi une vision générale des travaux en cours.

Le Japon a émis des réserves sur le suivi des sujets sur les machines de forage dirigé, élaborés conjointement avec le comité ISO/TC 82 "Exploitations minières".

En pratique, les consultations ne sont pas forcément relayées aux instances nationales pertinentes par les comités de normalisation et peuvent avoir pour résultat des positions tronquées par pays. Le Japon est membre participant (P) à l'ISO/TC 127 et membre observateur (O) à l'ISO/TC 82, ce qui l'empêche de nommer des experts dans les groupes de travail de ce comité. La France avait également signalé que ce sujet est du ressort d'un autre comité, l'ISO/TC 195 "Machines et matériels pour la construction des bâtiments". Une situation délicate qui devrait être clarifiée par ce dernier lors de la création de son nouveau sous-comité "Machines de forage et de fondation", demandé par la France.

Afin d'harmoniser les travaux avec les évolutions actées au niveau européen et grâce à la participation active d'entreprises françaises à la révision de l'EN 474-10, la France a obtenu des États-Unis le démarrage des travaux sur les normes ISO 20474-10 traitant de la sécurité des trancheuses et ISO 13539 pour les définitions et spécifications commerciales.

Les aléas de la vie entraînent un renouvellement des présidences entre 2017 et 2018 : décès de Roberto Paoluzzi (Italie), président du SC 4 ; départ en retraite de Daniel Rolley (États-Unis), président du comité et du SC 2 ou évolutions professionnelles pour Dale Clamsell (Royaume-Uni), président du SC 1, et Ideura Yoshie (Japon), présidente du SC 3.

 

Crédit photo : Schaeff.

retour haut de page