imprimer
Appareils de levage à charge suspendue
Novembre  2017

Câbles synthétiques pour les appareils de levage et rendement énergétique des palans électriques : deux nouvelles thématiques au cœur des débats. Les travaux entrepris sur la cohérence entre les normes des sous-comités se poursuivent.

Une soixantaine de délégués représentant l'Allemagne, l'Australie, la Chine, les Etats-Unis, la France, l'Inde, le Japon, la Pologne, la République de Corée, le Royaume-Uni et la Russie ont pris part à la session annuelle de l'ISO/TC 96 et de ses sous-comités qui s'est tenue du 25 au 30 septembre 2017 à Tokyo.

Portée par la Chine, une proposition de nouveau sujet a été présentée, celle-ci ayant pour objet les critères de dépose des câbles synthétiques. Le guide récemment publié par la Fédération Européenne des fabricants d'appareils de Manutention (FEM) sur ce sujet pour les grues mobiles a été mis en avant. Il a été souligné que ce guide représente un minima pour définir une règle commune, les câbles synthétiques ayant des variantes significatives. Sous réserve d'une validation de son contenu par les fabricants de grues à tour, le sous-comité 3 (secrétariat UNM pour une Présidence anglaise) a accepté que le guide FEM serve de base à l'élaboration d'un rapport technique.

Les travaux menés par les universités allemande (Karlsruhe) et chinoise sur le rendement énergétique des palans électriques ont fait l'objet de présentations illustrées par de premiers résultats. Pourtant, aucune proposition concrète n'a pu aboutir. Les délégués attendent d'abord une validation des résultats en 2018, avant de produire une norme sur le sujet.

La création d'un groupe composé d'acteurs issus des grues mobiles, grues à tour, grues à flèche et ponts roulants pour traiter les enregistrements de données va améliorer la cohérence entre les normes. Ainsi, la partie généralités de la série ISO 10245 "Limiteurs et indicateurs" sera enrichie d'exigences communes ; les spécificités liées à chaque type de grues étant déclinées dans des parties dédiées.

Le sous-comité en charge des grues à tour, dont la présidence est assurée par Éric Pommier (Manitowoc) et le secrétariat par Caroline Lecler (UNM), affiche une activité soutenue avec la révision de cinq normes. Elles concernent les principes de calcul et des combinaisons de charges (ISO 8686-3), la sécurité d'emploi (ISO 12480-3), la vérification (ISO 9927-3), les plaques descriptives (ISO 9942-3), les limiteurs et indicateurs (ISO 10345-3).

 

Crédit photo : Joseph Paris

retour haut de page