imprimer
Brides et leurs assemblages
Décembre  2017

La dynamique de révision se poursuit avec le lancement de nouveaux travaux dont certains sont à l'initiative de la France et sous sa responsabilité.

Le comité technique européen CEN/TC 74 a tenu sa réunion annuelle le19 octobre 2017 à Helsinki. L'occasion pour les délégations allemande, autrichienne, britannique, finlandaise et française de dresser un bilan des travaux par séries de normes.

Série EN 1092 : la révision de la partie 1 sur les brides en acier, désignées PN (brides d'origine européenne) est maintenant achevée. La révision de la partie 2 sur les brides en fonte va pouvoir démarrer sous la responsabilité de la France avec Pierre Oehler (Saint-Gobain PAM) comme nouvel animateur du groupe de travail. La problématique des grands diamètres (extension des DN/PN) est au cœur de la révision.

Série EN 1759 : la proposition allemande de révision de la partie 1 sur les brides en acier, désignées Class (brides d'origine américaine), a été finalisée. Le projet est prêt pour l'enquête. Il prend en compte les normes américaines ASME pour les aspects géométriques, les pressions/températures et les matériaux européens correspondants.

Série EN 1514 et EN 12560 : la révision des parties 1 et 2 sur les joints plats et spiralés pour utilisation avec des brides acier désignées PN et Class vient d'être adoptée. Ces travaux concerneront l'introduction de nouvelles tolérances pour le dimensionnement des joints. En parallèle, le groupe de travail poursuit le travail de fond dans le cadre de la révision de l'EN 13555 sur les paramètres de joints et les procédures d'essais avec l'intégration des joints RTJ, des joints élastomères, la détermination numérique des constantes de joint et les essais Qsmax des joints en graphite tendre.

Série EN 1515 : la révision de la partie 4 qui prescrit la sélection de la boulonnerie pour assemblages à brides pour les équipements relevant de la Directive Équipements sous pression vient d'être finalisée. Le projet sera prochainement soumis à l'enquête. Les travaux n'ont pas encore débuté sur les autres parties.

Série EN 1591 : les discussions toujours en cours dans le cadre de la révision de la partie 1 portent principalement sur la remise en cause par les experts allemands du nouveau coefficient de fluage relaxation introduit dans la version 2013 de la norme suite aux travaux du groupe joint d'experts dirigés par la France avec Hubert Lejeune (Cetim) comme animateur. Du point de vue de la France, les utilisateurs ont besoin de se baser sur un document stable qu'ils doivent s'approprier techniquement : ce document est référencé dans des normes importantes liées aux équipements sous pression telles que l'EN 13445 "Récipients sous pression non soumis à la flamme" et l'EN 13480 "Tuyauteries industrielles". Il est aussi destiné à être référencé dans le code RCC-M.

La proposition française, portée par Hubert Lejeune (Cetim), concernant la révision du rapport technique sur les paramètres de joints (partie 2), a été entérinée. Elle sera soumise à l'approbation finale des membres du comité technique avant d'être publiée.

La prochaine session du comité technique se tiendra en octobre 2018 à Berlin.

 

Crédit photo : SNCT.

retour haut de page