imprimer
Ventilation des bâtiments
Février  2018

Le comité CEN/TC 156 a tenu sa réunion le 21 novembre 2017 dans les nouveaux locaux du Comité Européen de Normalisation, situé rue de la Science à Bruxelles.

Quatre projets élaborés par le groupe de travail dédié à la ventilation des logements, animé par la France, ont été présentés aux participants. Le comité a reconnu leur contenu comme techniquement stable, il a donc décidé de lancer les votes d'inscription au programme de travail. Ces projets portent sur les caractéristiques de performances des unités simple flux, double flux centralisées et décentralisées, des composants/produits.

Dans le cadre du Règlement européen Produit de Construction, la commission européenne a décidé que la caractéristique essentielle minimum à déclarer devait être celle choisie par le fabricant et qu'en aucun cas elle ne devait être imposée dans la norme. En particulier, le groupe de travail, à animation française, qui traite des clapets coupe-feu, estime qu'il est dangereux pour la sécurité de l'utilisateur que la performance de résistance au feu ne soit pas obligatoirement mentionnée sur ses produits. Afin d'avancer sur ce point critique, le comité organisera une réunion début 2018 à Londres avec les experts concernés par cette situation. Une seconde réunion aura ensuite lieu à Bruxelles afin de rencontrer les membres de la commission européenne.

Il a été relevé que la France ne participe pas aux travaux concernant la ventilation dans les hôpitaux. Du fait de l'importance du sujet, il est demandé à nouveau au comité membre français de relancer un appel à experts. Rappelons que la norme française sur le sujet, NF S 90 351 qui traite de la maîtrise de la contamination aéroportée dans les établissemevnts de santé est vouée à disparaître au profit de la nouvelle norme européenne.

La révision, voire la fusion des deux normes EN 12599 (réception des installations de conditionnement d'air et de ventilation) et EN 16211 (mesurages de débit d'air dans les systèmes de ventilation) a été débattue. Le projet est confié au groupe de travail 23, à animation française.

 

Crédit photo : Freepik

retour haut de page