imprimer
Acier
Février  2018

Fin 2017, deux réunions internationales ont rassemblé les experts du domaine : l'une à Paris, l'autre à Düsseldorf. Ces deux instances vont changer de président, les successeurs sont connus.

Méthodes d'essais (autres que mécaniques et chimiques)

Le 23 novembre 2017, le sous-comité international ISO/TC 17/SC 7 s'est réuni à Paris. Après neuf ans de présidence, Bernard Creton (FFA) cède sa place dès janvier 2018 à Louis-Jean Hollebecq (Compalab). Pour fonctionner, ce sous-comité fait appel à des groupes d'experts, chacun étant piloté par le chef de projet de la norme à élaborer. En amont de la réunion du sous-comité, ces groupes avaient proposé les éléments de réponses aux commentaires des différentes enquêtes récemment terminées concernant la fragilisation par l'hydrogène des aciers à haute résistance, la macrographie par empreinte au souffre (méthode Baumann) et la préparation d'échantillons métallographiques.

Avec le concours des cinq délégations venues de Chine, Corée, Finlande, France et Japon, le sous-comité a validé les propositions des experts. Les projets peuvent maintenant progresser vers les étapes de publication.

Seule, l'évolution du projet sur la détermination micrographique de la grosseur de grain apparente (ISO/DIS 643) n'a pas pu être déterminée en séance. A l'origine, une révision mineure visant à retirer les éléments issus de la norme américaine ASTM correspondante, et peu de commentaires étaient attendus à l'enquête. Finalement, de nombreux commentaires techniques ont été formulés. Deux options ont été envisagées pendant la réunion : soit tenir compte uniquement des propositions rédactionnelles et envoyer le projet en publication (puis initier la révision pour tenir compte des commentaires techniques), soit étudier et prendre en compte les commentaires techniques et soumettre le projet à une nouvelle enquête. Afin que les comités membres qui n'avaient pas pu être présents à la réunion puissent s'exprimer, une enquête par correspondance validera l'une ou l'autre proposition.

Autre sujet à l'ordre du jour : l'analyse quantitative de la ségrégation dendritique manganèse dans un produit coulé en continu. Les arguments présentés par la délégation chinoise seront-ils de nature à convaincre les comités membres du bien fondé de la proposition ? Les résultats de l'enquête sur ce nouveau sujet le diront.

Aciers pour traitement thermique et aciers alliés

Le comité international ISO/TC 17/SC 4 s'est réuni les 13 et 14 décembre 2017 à Dusseldorf. Dix-huit participants de six pays y ont assisté : Allemagne, Corée du Sud, Finlande, France, Italie, Japon. La réunion a essentiellement porté sur l'examen des commentaires émis lors des enquêtes des normes ISO 9443 sur les aciers pour traitements thermiques et aciers alliés, ISO 4954 sur les aciers pour transformation à froid et extrusion à froid et ISO 4957 sur les aciers à outils.

La norme ISO 683-3 (aciers pour traitement thermique, aciers alliés et aciers pour décolletage) fera l'objet d'une révision mineure. La proposition française pour une révision plus complète de la norme, notamment pour intégrer une nouvelle nuance sera traitée lors de la prochaine réunion.

La délégation coréenne s'est engagée à établir pour septembre 2018 un nouveau projet d'étude sur une méthode d'évaluation de la sphéroïdisation du carbure sur aciers pour l'usinage à froid et l'extrusion à froid. Ce projet couvrira 2 sujets, l'un sur une collection d'images, l'autre sur la méthodologie. Le sous comité en charge des méthodes de détermination de la composition chimique sera consulté pour travailler sur ce dernier point.

Le président allemand, au terme de dix années de mandat, a annoncé son départ.

 

Crédit photo : DR.

retour haut de page