imprimer
Machines d’emballage
Mars  2018

Venus se documenter, les états-Unis, très intéressés par la série des normes EN 415 et leur internationalisation dans le tout nouveau comité ISO machines d'emballages, ont participé en tant qu'observateur à la réunion du comité européen CEN/TC 146 qui s'est réuni à Milan le 16 janvier 2018.

Autour de la table, les délégués français ont échangé avec leurs homonymes d'Allemagne, d'Italie et du Royaume-Uni.

Les travaux préliminaires de révision des normes EN 415-2 et EN 415-3, qui développent respectivement les exigences spécifiques aux machines pour contenants rigides préformés et celles pour les machines à former, remplir et sceller, sont achevés. Leur inscription au programme de travail et leur mise en enquête seront menées dans la foulée. En revanche, ceux de la norme des palettiseurs et dépalettiseurs
(EN 415-4) progressent moins vite ; la date prévue d'enquête ne pourra être tenue. L'article 5 concernant les exigences de sécurité n'est pas satisfaisant, ont estimé les délégués allemands, britanniques et français.

Les normes traitant des machines de cartonnage (EN 415-7) et d'emballage, et les cercleuses (EN 415-8) ont elles aussi fait l'objet d'une révision.

Les groupes de travail qui ne sont pas actifs, en d'autres termes qui n'ont pas de sujet à leur programme, doivent être dissous. Telle est la consigne donnée aux secrétaires des comités techniques par le secrétariat central du Comité européen de normalisation (CCMC).
Les délégués contestent son application à la lettre car les normes élaborées au CEN/TC 146 sont révisées très rapidement après leur publication. Dissoudre et recréer des groupes dans un intervalle de temps court équivaut à une perte d'expertise selon le comité.

 

Crédit photo : NEWTEC

retour haut de page