imprimer
Écoconception des produits mécaniques
Mars  2018

L'efficacité des ressources marque les travaux du comité technique européen.

Les délégués français et allemands se sont retrouvés le 30 janvier 2018, à la réunion du CEN/TC 406 pour décider de la révision de la spécification technique CEN/TS 16524 qui donne une méthodologie de réduction des impacts environnementaux à la conception et au développement des produits.
Le vote négatif du Royaume-Uni était justifié par un chevauchement avec les travaux sur l'efficacité des ressources, menés par un autre comité européen le
CEN CENELEC/JTC 10. Pourtant, la spécification CEN/TS 16524 n'est pas destinée à expliciter une méthode de calcul du taux de recyclabilité mais vise uniquement à se référer aux méthodes existantes ou futures qui auront un impact sur l'étude d'écoconception. Une discussion est menée actuellement avec le Royaume-Uni afin de comprendre leur vote et les convaincre de l'avantage d'une norme spécifique applicable aux produits mécaniques.

De plus, le CEN/TC 406 suit de près les travaux du comité joint CEN CENELEC JTC 10 "utilisation rationnelle des matériaux". Ce comité travaille sous le mandat de normalisation M/543 qui fixe des exigences d'écoconception relatives à certains aspects de l'utilisation rationnelle des matériaux. L'objectif est de tenir compte de la durée de vie des produits, de la capacité à réutiliser des composants ou à recycler des matériaux sur les produits en fin de vie, de l'utilisation de composants réutilisés et/ou de matériaux recyclés dans les produits. Au plan français une expérimentation est en cours, avec le Cetim, sur le sujet pour des produits de type raccords, pompes et robinetterie. La France a proposé une reprise du FD E 01-008 "Données environnementales" au niveau européen, car il s'inscrit dans le cadre de l'efficacité des ressources. Il fournit des données d'impact environnemental génériques applicables aux produits mécaniques, et qui concernent essentiellement les aspects matériaux, procédés, énergie, transports et fin de vie des produits. Il permettra aux utilisateurs de disposer de données quantitatives pour l'application des différentes méthodes. Le comité a décidé de mettre ce sujet à l'ordre du jour de sa prochaine réunion qui aura lieu soit à Paris, soit à Francfort, en juillet 2018.

     

 

Crédit photo de gauche : Saint Gobain PAM

Crédit photo de droite : Wilo Samson

retour haut de page