imprimer
Témoignage d'une profession
Mars  2018

"Etre acteur en normalisation est devenu vital pour les membres de notre syndicat"

Francis Pithon, Vice-président Trésorier de Fabrilabo, Chambre syndicale des fabricants et négociants d'appareils de laboratoire.

Le domaine des instruments, appareils et équipements de laboratoire dispose de normes volontaires.Notre marché intérieur est soumis à la concurrence des fabricants européens et asiatiques, au même titre que le reste du continent. Etre acteur au sein des comités de normalisation européens est pour les membres de Fabrilabo devenu vital. Après quelques années de présence en tant qu' observateurs, les membres de Fabrilabo sont devenus de réels acteurs des travaux normatifs européens. Cette présence reflète la volonté d'une partie importante de nos membres d'être plus offensifs sur leur marché intérieur et à l'export.

Nos activités normatives sont présentées et validées tous les ans, lors de l'assemblée générale de Fabrilabo.Toutes les réunions européennes (CEN) et internationales (ISO) sont préparées au sein de la commission de normalisation UNM 61 et restituées.

La Chine souhaite la création d'un sous-comité de l'ISO/TC 48 pour les sorbonnes de laboratoire afin d'internationaliser les normes européennes du domaine. Cette demande est une reconnaissance de notre contribution aux travaux au sein du comité européenne CEN/TC 332 "Équipement de laboratoire".

Cependant, la présence dans ces travaux de normalisation représente un investissement important pour les entreprises françaises, dans un contexte économique pas toujours facile. Les travaux sont longs et s'échelonnent sur plusieurs années. La récente étude Afnor UNM montre que l'investissement en normalisation a un impact économique positif sur les entreprises mécaniciennes. Quand une entreprise du secteur de la mécanique élabore et applique les normes volontaires, elle en tire un vrai bénéfice, visible sur son compte de résultats. C'est un argument important pour que les experts puissent être soutenus par leurs entreprises afin de continuer à œuvrer efficacement et collectivement. Une meilleure maîtrise des normes européennes et internationales par la participation aux travaux de normalisation, permettra d'augmenter l'exportation et de mieux maîtriser les importations.

 

Crédit photo : DR

 

retour haut de page