imprimer
Qualification en soudage
Avril  2018

Une session de réunions fructueuse, dans un climat serein, pour les pays qui avaient répondu présents à l'invitation de l'American Welding Society à Miami. Chaque délégué a quitté la Floride satisfait des avancées obtenues.

C'est sous le soleil de la Floride que se sont retrouvés, du 26 au 28 février 2018, les 22 délégués des sous-comités internationaux ISO/TC 44/SC 10 et SC 11.

Onze pays autour de la table. Coté européen : Allemagne, Danemark, Finlande, France, Suède, Royaume-Uni. Pour les autres nations : Australie, Canada, Corée du Sud, états-Unis et Japon.

A l'instigation de l'ancien président britannique du sous-comité SC 11 et de son nouveau président américain, la proposition de regrouper toutes les parties de la norme ISO 9606 afin de disposer d'une norme unique pour la qualification des soudeurs quel que soit le matériau (aciers, aluminium, cuivre, nickel, titane, zirconium) a été accueillie favorablement. Toutefois, cette orientation reste à confirmer, les délégués d'Europe du Nord ayant émis quelques réserves.

La décision de modifier par le biais d'un amendement le paragraphe sur le mode de transfert de la norme relative à l'épreuve de qualification d'un mode opératoire (ISO 15614-1) a été prise sous l'impulsion des finlandais alliés aux suédois. Ils remettent en cause, si les conditions relatives à l'apport de chaleur sont satisfaites, la nécessité d'une nouvelle épreuve de qualification en cas de changement de fabricant de la source de courant ou du mode de contrôle de la forme d'onde.

Deux demandes allemandes ont été satisfaites : la révision de la norme ISO 3834-1 sur les exigences de qualité en soudage afin de l'aligner sur les exigences de la version 2015 de l'ISO 9001 et la publication d'un amendement à la norme sur les goujons et bagues céramiques pour le soudage à l'arc des goujons (ISO 13918).

L'interprétation portée par la France sur le paragraphe 5.7 de la norme ISO 9606-1:2012, relatif aux dimensions, a été approuvée. Les interrogations des membres de la commission française ont maintenant des réponses.

Outre ces succès nationaux individuels, la demande émanant du comité européen CEN/TC 121 de réviser le rapport technique sur les systèmes de groupement des matériaux européens (ISO/TR 20172) a été entérinée.

Les délégués non européens ont eux aussi fait valoir leur point de vue. Les Japonais ont obtenu la révision du rapport technique sur les systèmes de groupement des matériaux japonais (ISO/TR 20174). Le délégué sud-coréen a fait adopter une résolution sur l'inscription d'un projet sur les méthodes d'essai des joints pour les micro-assemblage des supraconducteurs à haute température de deuxième génération (ISO 17279-3). La proposition de révision de la norme relative au descriptif d'un mode opératoire de soudage pour le soudage à l'arc (ISO 15609-1), présenté par le Canada, a obtenu l'approbation. Cette révision porte essentiellement sur l'actualisation des prescriptions en fonction de l'évolution des normes référencées.

 

Crédit photo : DR

retour haut de page