imprimer
Sécurité des presses
Mai  2018

La nouvelle norme de sécurité des presses constitue un exemple réussi d'internationalisation. Les travaux ont été menés sous responsabilité française.

Les normes de sécurité des presses spécifient les exigences techniques et les dispositions que doivent respecter les personnes chargées de leur conception, de leur construction et de leur fourniture. Ces presses sont destinées au travail à froid des métaux ou des matériaux partiellement constitués de métal froid, mais qui peuvent être utilisées de la même manière pour le travail d'autres matériaux en feuilles (par exemple: le carton, le plastique, le caoutchouc, le cuir, etc.).

En 2012, les européens qui avaient actualisé trois normes pour garantir la sécurité de ces presses et définir les exigences qui leur étaient applicables selon qu'elles sont mécaniques (EN 692), hydrauliques (EN 693) et pneumatiques (EN 13736), proposaient de les porter à l'international.

Les travaux d'élaboration de la norme EN ISO 16092 ont ainsi démarré en 2013. L'animation du groupe de travail international a été confiée à la France qui détenait déjà le groupe européen. Pour mener à bien ces travaux, le groupe de travail s'est réuni en moyenne deux fois par an. La publication en février 2018 de la partie exigences générales de sécurité c'est-à-dire communes à toutes les presses et de la partie 3 exigences de sécurité spécifiques aux presses hydrauliques en remplacement de la norme EN 693, en constitue les premiers résultats.

Suivront courant 2019, la partie pour les presses mécaniques en remplacement de la norme EN 692 et celle pour les presses pneumatiques en remplacement de la norme EN 13736. Une prochaine réunion à Paris, du 28 au 30 mai 2018 permettra aux experts ISO de de finaliser ces projets à soumettre à enquête et de revenir sur les quelques points restés en suspens, comme celui de la périodicité de vérification du frein des presses à servo-drive.

Cette nouvelle série de normes internationales couvre non seulement les presses, mais aussi les dispositifs auxiliaires fournis en tant que parties constitutives de celle-ci, ainsi que les machines qui font partie d'un système intégré de fabrication dans lequel les phénomènes dangereux et les risques encourus sont comparables à ceux de machines qui fonctionnent séparément. En revanche, elle ne traite pas des phénomènes dangereux liés à l'utilisation de presses en atmosphère explosible. Le marquage à apposer sur les presses, ainsi que les informations qui doivent apparaître dans la notice d'instruction sont précisés.

 

Crédit photo : Amada.

retour haut de page