imprimer
Tuyauteries métalliques flexibles
Mai  2018

La réunion annuelle du comité technique européen CEN/TC 342 s'est déroulée le 14 mars 2018 à Winterthur (Suisse). À cette occasion, un état d'avancement des travaux des trois groupes de travail actifs a été présenté par leurs animateurs aux délégations allemande, anglaise, française et suisse.

L'activité principale au sein du groupe WG 1 concerne la révision de la norme EN 14585 qui traite des tuyauteries métalliques flexibles onduleuses pour application sous pression. Elle porte notamment sur l'introduction de spécifications liées aux méthodes de calcul de la conception et méthodes de calcul expérimentales. En parallèle, la norme de vocabulaire, EN ISO 7369, a été mise à jour afin de refléter l'état de l'art, le CEN ayant la responsabilité de mener à bien ce projet de révision, qui devrait être soumis à enquête en 2018.

Le groupe WG 2 poursuit ses travaux avec la prise en compte d'éléments clés tels que le fluage et le calcul des ferrures dans le cadre de la révision de l'EN 14917 sur les compensateurs de dilatation à soufflets métalliques pour applications sous pression. Les principales orientations techniques ont obtenu un consensus entre les différents intervenants et ce projet pourrait passer au stade enquête en 2018.

Le troisième groupe de travail WG 3 traite spécifiquement de la mise en application du Règlement Produits de Construction (RPC). Il est toujours en attente d'éléments de la part du Consultant CEN sur la proposition de réponse élaborée par le groupe sur le Mandat M/131 en lien avec le RPC dans le cadre de la révision de la norme EN 14800 sur le raccordement d'appareils à usage domestique utilisant des gaz combustibles. L'autre sujet concerne la révision de la norme EN 15266 sur les kits de tuyaux onduleux pliables en acier inoxydable pour le gaz dans les bâtiments pour lequel il n'y a pas eu d'avancées sur ce sujet.

La prochaine session du CEN/TC 342 avec ses groupes de travail se tiendra de nouveau à Winterthur (Suisse) en mars 2019, avant une éventuelle délocalisation en Allemagne ou en France pour les réunions suivantes.

 

Crédit photo : BOA Group

retour haut de page