imprimer
Assemblée générale 2018
Septembre  2018

Présentation du rapport d'activités 2017 de l'UNM par Vincent Verneyre, Directeur Général Adjoint, en ouverture de l'Assemblée générale, le 14 juin 2018.

En introduction, Vincent Verneyre, explique que les activités de l'UNM se déroulent sur deux plans dont les enjeux diffèrent. Pour le bureau de normalisation sectoriel au service des industries mécaniques, de l'acier et du caoutchouc qu'est l'UNM, les orientations portent sur l'élaboration des normes attendues par les acteurs économiques, le renforcement de la présence française à l'international et le développement de l'attractivité du bureau de normalisation en vue du renforcement de la représentativité des commissions. Pour l'opérateur de normalisation, membre du système français de normalisation, les enjeux portent sur la participation au pilotage du Système et la contribution active au renforcement de son efficacité.

     
 

En matière de production normative

Sur le plan de la normalisation, Vincent Verneyre souligne le pic de production normative pour 2017. Ainsi 946 documents ont été élaborés alors que 966 ont été produits en 2016, auxquels il convient d'ajouter 103 documents pour le pôle Acier. En 2018, 935 documents sont attendus, en incluant les chiffres du pôle Acier. On devrait ainsi revenir en 2018 au niveau de production équivalent à 2016.

Il faut noter aussi une augmentation importante du nombre de sujets inscrits au programme, soit 1 709 en 2017 contre 1 606 en 2016, et 1 760 pour 2018. Ils relèvent en majorité de la filière internationale avec 64 %. Le reste se répartit à 30 % en sujets purement européens et seulement 6 % de sujets franco-français.

L'accent continue à être mis sur la maintenance du parc de normes, constitué de 4 160 NF dont 63 % ont moins de 10 ans.

Présence française à l'ISO et au CEN

L'influence française sur le plan international, via la détention de secrétariats de comités techniques (TC/SC) et groupes de travail, permet de promouvoir les travaux français à l'échelon supérieur. La progression se poursuit : l'UNM assure désormais la gestion de 27 secrétariats de TC/SC (12 au plan européen et 15 au plan international). En complément, l'UNM gère les secrétariats de 73 groupes de travail européens et internationaux.

Management Qualité

Concernant le Management de la qualité, l'audit de suivi ISO 9001:2015 s'est déroulé avec succès. Il en est de même pour l'audit CAE (Comité d'Audit et d'Evaluation) qui garantit que le Bureau de Normalisation applique le référentiel NF X 50-088. Cette norme énonce les principes qui guident le travail normatif et les exigences que doivent respecter les bureaux de normalisation.

Amélioration des outils de gestion

Opérationnel depuis juin 2017, la nouvelle version de notre progiciel de gestion GesBN offre des fonctionnalités appréciées par les collaborateurs de l'UNM, notamment avec l'automatisation de certains documents et le rappel automatique de date-cibles. Des développements sont prévus en 2018.

Recherche de nouveaux clients pour nos commissions

La démarche structurée de recherche de clients et de sollicitation systématique de parties intéressées mise en place porte ses fruits. La représentativité des commissions s'améliore et concourt à la consolidation économique du modèle de financement de l'UNM.

Participation aux instances de pilotage du Système Français de Normalisation (SFN)

L'UNM attache une grande importance à sa participation active aux instances de pilotage de la normalisation française gérées par AFNOR pour y porter les besoins du secteur mécanique, de l'acier et du caoutchouc. En plus de son implication dans les comités d'orientation stratégique (CoS AFNOR) relevant de son domaine d'activité, l'UNM est membre du Groupe d'Impulsion Stratégique Industrie du Futur (GISIF), du Comité de Coordination et de Pilotage de la Normalisation (CCPN) qui met au point la stratégie française de normalisation et de son Groupe de Travail Permanent (GTP). Ce dernier traite essentiellement des questions d'actualité sur la normalisation, d'échanges de bonnes pratiques et de développement de règles communes de fonctionnement.

En s'impliquant dans tous ces groupes, l'UNM contribue incontestablement à améliorer l'efficacité du système.

Intégration du BN Acier à l'UNM

Après le caoutchouc en 2002, le soudage en 2006, l'acier a officiellement rejoint l'UNM en 2017. Les normes sur l'acier constituent des références pour les mécaniciens, dès lors que l'acier est le matériau de base du produit. Elles doivent donc être cohérentes avec celles des produits mécaniques. Voici la motivation première d'un regroupement soigneusement préparé. L'intégration du bureau de normalisation de l'acier permet de gagner en cohérence, en efficacité et en coût par la mutualisation des moyens.

L'extension du domaine d'agrément de l'UNM, intégrant le BN Acier a été signé le 5 juillet 2017. Le nouvel agrément est donc libellé de la façon suivante : " Normalisation des produits sidérurgiques et des produits et techniques relevant des industries mécaniques et transformatrices des métaux et élastomères (à l'exclusion des pneumatiques) ainsi que du soudage et de ses applications."

Gouvernance de l'UNM

En 2017, la gouvernance de l'association UNM a évoluée avec le renouvellement de quatre membres du Comité Directeur. Christophe Bachmann pour le syndicat CISMA et Jean François Poty pour le syndicat UNITAM ont été élus en qualité de représentants des membres actifs ; Olivier Marchand pour EDF et Joaquim Roma, pour Renault Automobiles en qualité de représentants des membres associés. Leurs mandats courent jusqu'à l'Assemblée générale de 2021.

Carole Gratzmuller, Directeur Général d'Etna Industrie, a été reconduite à la Présidence du Comité d'Orientation pour un second mandat consécutif.

Vincent Verneyre a ensuite passé la parole à Simon Elliott, consultant senior chez Link up, pour une conférence sur la négociation internationale (voir lettre UNM n°154).

Télécharger le Télécharger Rapport UNM 2017.

 

Crédit photos : Fenwick-Linde / Stas / Fotolia / SNCT

retour haut de page