imprimer
CEN et Brexit
Décembre  2018

En vertu d'une période de transition, l'organisme britannique de normalisation, BSI, continuera à avoir les droits et obligations des membres du CEN et du CENELEC à part entière, indépendamment de l'accord politique, ou autre, entre l'UE et le Royaume-Uni jusqu'au 31 décembre 2020.

Afin d'assurer la stabilité du système européen de normalisation et de garantir la sécurité juridique et la continuité au niveau technique et politique des normes européennes, le CEN et le CENELEC, en assemblée générale le 23 novembre 2018 ont convenu d'appliquer une période de transition allant de la date de Brexit (prévue pour le 29 mars 2019) au
31 décembre 2020 [...].

Cette approche protège BSI et ses parties prenantes britanniques après la date "Brexit", en maintenant entre autres leur appartenance à des organismes techniques, leur présidence et leurs secrétariats, et établit un filet de sécurité pour protéger le CEN et le CENELEC des incertitudes juridiques. Cela garantira la stabilité nécessaire au niveau technique et politique, indépendamment des scénarios politiques entre l'UE et le Royaume-Uni, afin que le système dispose de suffisamment de temps et d'informations pour s'adapter [...].

BSI s'est félicitée de la décision susmentionnée des Assemblées Générales du CEN et du CENELEC et a exprimé son engagement à coopérer avec les autres membres du CEN et du CENELEC dans ce processus.

 

Source : Communiqué d'Elena Santiago Cid – Directrice générale du CEN

retour haut de page