imprimer
Aciers
Janvier  2019

Les deux comités réunis à Düsseldorf optent pour une concertation et une collaboration avec les instances responsables de l'élaboration des Eurocode 2 (structures en béton) et Eurocode 3 (structures en acier).

Aciers pour béton armé et aciers de précontrainte

Les 6 et 7 novembre 2018, trente et un participants de quatorze pays ont assisté à la réunion du comité européen ECISS/TC 104 : Allemagne, Autriche Belgique, Espagne, Finlande, France, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, Suède, Turquie ainsi qu'un représentant de l'EGGA "European General Galvanizers Association".

Dans les échanges avec la commission européenne et les réponses au mandat M115*, il a été confirmé l'exclusion des produits galvanisés. Cette décision entraînera une refonte des deux parties de la norme EN 10348 (aciers pour béton armé).

Et aussi, les positions prises par le comité sur le projet EN 10080 (aciers soudables pour béton armé) sont en phase avec celles de la commission européenne, à savoir l'expression des critères de la déclaration de performance et le marquage, les lignes directrices pour l'utilisation des produits aciers pour des applications données étant fixées par ailleurs dans les textes nationaux.

La France, à l'origine d'une proposition d'intégration de l'essai à l'eau distillée dans la norme d'essai de corrosion sous contrainte, voit son projet étudié par le groupe de travail car il est plus représentatif des situations réelles.

Signalons aussi que les deux projets "Aciers pour béton armé résistants à la corrosion" et "Torons de précontrainte protégés gainés", dans lesquels se sont fortement impliqués les experts français, ont obtenu l'aval du comité pour envoi en enquête.

La réussite des travaux passe obligatoirement par une concertation avec le sous-comité CEN/TC 250/SC 2 en charge de l'Eurocode 2 "structures en béton". Pour cela, une délégation composée de 4 membres de l'ECISS/TC 104 est chargée de trouver comment conjuguer les besoins des concepteurs (données de calcul) et les intérêts des producteurs de matériaux acier (données sur les produits).

Aciers de construction

Une participation plus restreinte pour le comité européen ECISS/TC 103 : quinze délégués de sept pays ont assisté à la réunion du 8 novembre 2018 : Allemagne, Espagne, Finlande, France, Luxembourg, Royaume-Uni et Suède et un représentant de l'EGGA.

L'ordre du jour était chargé avec l'examen de cinq projets sur les produits laminés à chaud en aciers de construction (EN 10025 parties 2 à 6). Sans difficultés particulières, ils ont été validés pour être soumis au vote avant publication.

Dans ce domaine aussi, une collaboration avec le sous-comité CEN/TC 250/SC 3 responsable de l'Eurocode 3 "structures en acier" est indispensable. Deux intervenants de ce sous-comité ont présenté une annexe informative destinée à être intégrée à l'Eurocode 3. Elle porte sur les données statistiques des matériaux en acier issues de la démarche "RFCS – Safebrictile" conduite en partenariat avec la commission européenne par des organismes universitaires, des professionnels de la construction et le producteur d'acier ArcelorMittal. Le but est d'éviter une augmentation de coefficient de sécurité pris par les concepteurs sur les données concernant les matériaux pour déterminer leurs données de calcul. A la suite de cette présentation, la décision a été prise de créer un groupe de travail pour traiter ce sujet. A cette occasion, les règles de droit concernant les cartels (ententes) et le respect des règles de concurrence ont été rappelés aux participants.

* Un mandat CEN est une commande passée au CEN par la Commission Européenne pour élaborer des normes européennes harmonisées. Il précise le champ d'application et les caractéristiques que les produits doivent présenter pour répondre aux exigences essentielles de la Directive. Le mandat M115 concerne les aciers pour l'armature et la précontrainte du béton.

Crédit photo 1 : UGITECH

Crédit photo 2 : UWE BRAUN, DILLINGER

retour haut de page