imprimer
Tuyauteries industrielles
Janvier  2019

Le comité européen travaille à un rythme soutenu dans une optique d'amélioration continue de ses normes.

En présence des délégations allemandes, françaises norvégiennes et suédoises, et sous la présidence de Patrick Verrier (SNCT) et du secrétariat UNM, la réunion du comité européen CEN/TC 247 s'est tenue à Paris le 22 novembre 2018.

Depuis sa publication, le processus de révision de la norme EN 13480 sur les tuyauteries industrielles métalliques s'effectue principalement en fonction du retour des utilisateurs qui sollicitent le groupe de maintenance.

Ainsi pour la partie 2 "Matériaux" de la norme, trois nouveaux sujets d'études ont été inscrits afin de réviser les valeurs relatives à la "teneur maximale en carbone, phosphore et soufre pour les aciers destinés à être soudés ou formés", au "système de groupement des aciers", aux "exigences relatives à la prévention de la rupture fragile à basses températures", aux "aciers européens normalisés groupés en fonction de la forme des produits" et à la "méthode 3 pour l'analyse par la mécanique de la rupture".

Pour la partie 3 de la norme, il est question d'introduire une solution alternative utilisant les Eurocodes dans le chapitre des supports de tuyauteries. A cette modification viendront s'ajouter les corrections déjà identifiées dans l'édition 2017 de cette partie et la révision des chapitres sur "l'analyse de flexibilité et critères d'acceptation", "l'analyse dynamique" et les "caractéristiques de flexibilité, coefficients de flexibilité et d'intensification de contrainte".

Quant aux parties 1 "Généralités" et 5 "Inspection et contrôle" de la norme, elles seront complétées par l'introduction respectivement dans chacune des deux parties d'un chapitre "accessoires" et d'une annexe sur "l'essai d'étanchéité initial".

Pour la partie 4, le chapitre sur la qualification des soudeurs et des modes opératoires de soudage vient d'être clarifié. La nouvelle partie 9 relative aux exigences complémentaires pour les tuyauteries en nickel a été soumise à enquête.

Le développement à venir d'une partie 10 sur les exigences pour la conception et la fabrication des tuyauteries en titane et alliage de titane complètera le programme de travail.

La décision de conserver les règles de publication en vigueur pour la série EN 13480 a clôturé les discussions : une nouvelle édition tous les 5 ans consolidant les amendements publiés dans l'intervalle.

Prochaine session à Paris le 28 novembre 2019.

 

Crédit photo : SNCT

retour haut de page