imprimer
Fabrication additive
Mai  2019

Vers une répartition des responsabilités dans les affectations d'experts et le suivi des travaux.

Le comité international ISO/TC 261 enregistre toujours une forte participation. Réunis à Auburn (Alabama, Etats-Unis) du 26 au 30 mars 2019, les délégués en provenance d'Allemagne, de Belgique, du Brésil, du Canada, de Chine, de Corée, d'Espagne, des Etats-Unis, de France, d'Irlande, du Japon, du Portugal, du Royaume-Uni, de Singapour et de Suède ont débattu et validé l'avancement des travaux.

La distribution des responsabilités est primordiale pour ce comité. Ce sont désormais les animateurs des groupes de travail ISO, conjointement avec ceux des comité miroirs de l'ASTM F 42, qui sont chargés de gérer les experts tant sur leur contribution technique que sur leur participation active aux travaux. Cette responsabilité s'ajoute à celle déjà établie l'an dernier sur la surveillance des travaux des différents groupes joints rattachés.

Cette réunion a permis aussi de découvrir des nouveaux sujets comme celui concernant les moules de fonderie en sable proposé par le Japon ou la qualification des opérateurs en fonction du procédé de fabrication additive proposé par le Portugal. La décision d'initier ces sujets reviendra au groupe de pilotage ISO/ASTM lors de sa prochaine réunion. En effet, le grand nombre de sujets (42) en cours d'élaboration exige la plus grande prudence. Nonobstant l'aspect ressources, il convient tout d'abord d'éviter tout recouvrement entre les domaines d'application, puis d'étudier quel serait le groupe de travail d'accueil le plus adapté pour le développement du projet plutôt que d'alourdir encore la structure par la création d'autres groupes.

 

Crédit photo : DR.

retour haut de page