imprimer
Machines pour denrées alimentaires
Juin  2019

En 2020, les travaux seront internationaux.

Ferrari, Ducati, Lamborghini... La région de Bologne abrite des fleurons de l'industrie italienne dont un acteur majeur de la glace artisanale qui a accueilli les 15 et 16 mai 2019 les délégués à la réunion du comité européen CEN/TC 153.

L'éventail des expertises réunies indique la diversité des machines traitées dans le cadre de ces travaux européens, dont la France assure l'animation et l'UNM le secrétariat de la moitié des groupes de travail actifs pour les machines de boulangerie (WG 1), les refroidisseurs de lait (WG 8), l'hygiène à la conception (WG 13), les machines et équipements pour les abattoirs (WG 14), ainsi que les machines et équipements pour la grande cuisine (WG 4) dont la réactivation a été le point central de cette réunion. En effet, après plusieurs années d'inactivité, ce dernier groupe se réunira sur le second semestre 2019 afin de définir les orientations et modalités de travail. L'Allemagne et l'Italie sont à l'origine de cette réactivation avec la préinscription de 6 nouveaux sujets, en particulier les révisions des EN 12853 "Batteurs et fouets portatifs" et EN 12854 "Broyeurs verticaux à moteur montés sur chariot", de deux projets pour les machines et moulins à café, d'un projet pour le façonnage des pâtes à pizza et d'un dernier sur les râpes à fromage.

Si les machines traitées sont très variées, un des points communs à ces travaux reste la difficulté à harmoniser les normes selon la Directive Machines. Même s'il n'est pas le seul concerné, le comité technique compte, parmi les normes inscrites à son programme de travail, une vingtaine de documents encore bloqués pour la citation au JOUE. Les parties prenantes se sentent pénalisées car elles ne retrouvent pas la valeur ajoutée qui était attendue au regard des investissements humains et économiques consentis. Pour optimiser le processus d'écriture, les délégués envisagent de demander des exemples concrets de rédaction de normes harmonisées afin d'établir des exemples de référence.

Les travaux s'internationalisent : une proposition allemande de création d'un nouveau comité technique international, pendant du comité européen, est en cours de validation à l'ISO. Si la validation est effective, il est prévu d'organiser la première réunion plénière de cette nouvelle instance début 2020 à Francfort.

La prochaine réunion du comité européen est programmée les 25 et 26 mai 2020 en Allemagne.

 

Crédit photo : CARPIGIANI

retour haut de page