imprimer
Equipement des services d’incendie et de secours
Septembre  2019

La révision de huit normes franco-françaises favorise la lisibilité des prescriptions applicables et contribue aux travaux européens.

La commission UNM 53 s'est attelée à la révision de l'ensemble de ses normes franco-françaises relatives aux véhicules de secours et de lutte contre l'incendie.

Au départ, il s'agissait uniquement d'examiner les retours d'expérience sur la norme XP S 61-510, qui contient les prescriptions nationales communes à tous les véhicules incendie, et de valider son contenu. Les membres de la commission ont jugé opportun de compléter le texte existant avec la reprise du contenu des normes XP S 61-502 "Support pour équipement amovible" et
NF S 61-503 "Signalisation complémentaire". Des prescriptions ont été ajoutées pour les vitrages. Des valeurs de variation de la hauteur d'aspiration en fonction de la pression atmosphérique et de la température de l'eau sont maintenant disponibles. Les désignations abrégées nationales, ainsi que celles spécifiques à la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) figurent désormais dans la nouvelle version de la norme.

De facto, les sept normes franco-françaises spécifiques à chaque type d'engin ont dû également être revues car elles s'appuient sur les prescriptions communes et doivent être utilisées conjointement avec la norme NF S 61-510. Résultat : une homogénéisation améliorée des prescriptions concernant les engins pompe urbains - VPI/FPTL/FPT/FPTLSR/FPTSR (NF S 61-515), les camions citerne ruraux - CCR (NF S 61-517), les engins pompe type CCF (NF S 61-518), les véhicules de secours routier - VSR (NF S 61-527), les engins équipés d'une berce (NF S 61-528), les échelles pivotantes (NF S 61-547) et enfin les bras élévateurs aériens (BEA) (NF S 61-550).

Au plan européen, la norme EN 1846-2, qui définit les prescriptions européennes communes aux véhicules incendie, est en cours de révision.

La France a été chargée de faire une proposition pour la compléter avec des prescriptions relatives au dispositif de protection contre le retournement (ROPS). Dans ce but, les deux annexes de la NF S 61-510 traitant de ce sujet ont été retravaillées afin de reprendre le vocabulaire de la directive européenne 2006/42/CE relative aux machines. Les textes seront examinés par le groupe de travail CEN/TC 192/WG 3, animation FFMI et secrétariat UNM, lors de sa prochaine réunion prévue à la Maison de la mécanique les 5 et 6 novembre 2019.

 

Crédit photos :GIMAEX

retour haut de page