imprimer
Meules et abrasifs
Septembre  2019

Inquiétude sur la pérennité des normes internationales : le soutien de la FEPA est demandé.

La participation des pays aux réunions internationales s'étiole : l'édition de 2019 n'a réuni que 5 délégations (Allemagne, Autriche, France, Italie et Norvège). Après la désaffection en particulier de la Chine depuis 2017, l'absence de la délégation du Royaume-Uni est spécialement remarquée cette année alors que ce pays a tenu pendant 18 ans la présidence et ce jusqu'en 2017.

Le manque de participation est également critique pour les travaux d'élaboration des projets : un seul groupe est actif pour la révision de la série ISO 6344 sur la détermination de la distribution granulométrique. Tous les autres projets sont en standby par manque d'experts sur le long terme (2 ans minimum) pour prendre en charge les révisions des normes vieillissantes. C'est le cas en particulier de la série obsolète ISO 603 sur les dimensions des abrasifs agglomérés dont la révision a pourtant été décidée.

Gerhard Struth, le président allemand du sous-comité, a brossé un tableau très pessimiste : sans réaction des membres, les normes seront progressivement annulées pour obsolescence. Considérant que la Fédération Européenne des Producteurs d'Abrasifs (FEPA) effectue un travail utile pour initier des travaux, mais sans suite à l'ISO, il a décidé, soutenu par l'ensemble des délégations, d'écrire à la FEPA pour lui demander de motiver les experts pour un réel investissement dans la normalisation.

 

Crédit photo : FIM-AC

retour haut de page